Sōfu Teshigahara (1900-1979)

Sōfu Teshigahara (勅使河原 蒼風, Teshigahara Sōfu) est un peintre et sculpteur japonais du XXe siècle, né en 1900 à Tokyo, mort en 1979.

 

Sōfu Teshigahara vit et travaille à Tokyo. Il est le fondateur de l’Institut Sogetsu, l’une des plus célèbre école moderne d’enseignement de l’art floral « ikebana ».

Sur cette base, en 1930, il réalise sa première exposition personnelle en 1930 au Josui Kaikan à Tokyo puis travaille avec un nouveau support, le fer . En 1949, la première grande exposition d’après-guerre Sogetsu a eu lieu au Mitsukoshi Department Store dans le Ginza de Tokyo et a démontrer sa dimension révolutionnaire. Entre 1950 et 1970, il organisera diverses expositions et manifestations à travers l’Europe et les États-Unis.

Il montre des expositions personnelles de ses œuvres, au Japon mais aussi à Neuchâtel, en 1969, et au Musée Galliera à Paris, en 1971. En prolongement des symboliques mises en œuvre dans l’art de l’arrangement Floral, Sōfu Teshigahara crée des peintures et des sculptures. Il réinvestit dans l’art de son pays ce que les arts occidentaux en ont emprunté, singulièrement depuis les graphismes de l’abstraction lyrique.

 

Le gouvernement français lui  décerna l’Ordre des Arts et Lettres en 1960, la Légion d’Honneur en 1961; et le Japon lui a accordé le prix du ministère de l’éducation pour l’Art en 1962.

6135114_109138050586.jpg
Paravent-Sofu-Teshigahara-Plan.jpg